Léo Duthuit
01

NOM

Léo Duthuit

ÂGE

19 ans

 

A travers ce magazine, nous voulions faire ressortir les idées clés du mouvement féministe : se montrer, s’assumer et provoquer afin de faire passer un message. La photo choisie vise à réunir en un coup coup d’œil ces trois idées centrales. Cela démontre également la place importante accordées aux images dans notre magazine. Selon nous, les images sont aussi équivoques que les textes et il faut leur accorder une place de choix. 

Nous sommes parti avec l’idée de représenter une femme avec une pilosité importantes au niveau des aisselles car c’est l’un des complexes féminin les plus important aujourd’hui. Or, le but de notre magazine étant de s’assumer, se montrer et provoquer, il était pertinent de casser cette idée reçue visant à dire que le corps féminin doit être dépourvu de toute forme de pilosité. Cette photo tape donc tout de suite dans l’œil du lecteur et lui permet immédiatement de comprendre les valeurs fondamentales véhiculées par le magazine. 

Le nom « Au Poil » fait référence à l’actualité et aux tendances et a pour objectif de diffuser l’idée aux lecteurs que notre magazine est toujours à la pointe de ce qu’il se passe. De plus, à la vue du thème de la pilosité que nous avons choisi, notre titre inscrit sur la couverture permet de rester dans l’univers instauré d’emblée par la photo. La typographie sélectionnée

(Avenir) donne une forme de puissance au titre et impose l’impression de bien ancrer les idées véhiculées dans le magazine grâce à sa composition très structurée, sans fioritures. Cette typographie s’incorpore donc à merveille sur notre couverture de magazine aussi bien d’un point de vue graphique et esthétique (notamment grâce au contraste avec le fond totalement noir) que d’un point de vue idéologique et des idées transmises. 

De plus, nous avons volontairement fait légèrement débordé la fin de la lettre L de notre titre sur la bordure blanche de la couverture pour la raison suivante : notre magazine casse les codes, sort des cadres imposés et véhicule des idées certes jugées quelque peu « bordeline » par certains, mais cela est assumé et volontaire. Ce petit détail est léger et fin mais il diffuse un message capital, en corrélation avec l’esprit global du magazine.

Nous avons choisi la typographie Perpetua pour nos rubriques, qui gardait ce même esprit de sérieux et de détermination dans les idées transcrites par le magazine. Les titres ont été mis en gras afin de les faire ressortir et d’attirer rapidement l’œil du lecteur.